Actualités Adhérents & Partenaires

SCHOTT FRANCE

2017-06-09

Une fenêtre sur de nouvelles galaxies

Lire la suite...

SCHOTT FRANCE

2017-06-09

Schott Advanced Optics ouvre un eShop !

Lire la suite...

ALPhANOV

2017-05-12

ALPhANOV accueille la 3e réunion du projet Lashare

Lire la suite...

SEDI-ATI FIBRES OPTIQUES

2017-04-27

Prêt pour l'espace avec PHARAO

Lire la suite...

Construction d’une stratégie pour la filière photonique, portée par des Feuilles de Route


>>  Participez au sondage de la Feuille de Route Photonique

Lire la suite

Offres d'emploi

Houmault.com

19/06/2017

Responsable Atelier Usinage Polissage H/F

Lire la suite...

Houmault.com

15/06/2017

Responsable Commercial OEM (H/F)

Lire la suite...

Houmault.com

15/06/2017

Ingénieur Process Galettes de Micro-Canaux (H/F)

Lire la suite...
Espace Adhérent


lumieres_2015
2015 année de la lumière en France

De nombreux évènements à découvrir

www.Lumiere2015.fr

Le mot du Président

 

L

’année écoulée a été riche en évènements et en actions pour l’AFOP.

Tout d’abord, je tiens à remercier Michel Mariton : sous sa présidence, le syndicat a été un acteur de premier rang dans les actions de fédération de la communauté de l’Optique-Photonique et en particulier dans le montage du projet DEFI. L’AFOP a gagné en notoriété et le nombre d’adhérents a augmenté. Je remercie également les équipes bureau et permanents pour leur implication dans la gestion de l’association, et tous les membres pour leur adhésion et leur rôle d’ambassadeurs.

 

L’AFOP a poursuivi son action au profit de l’étude dite « DGE », conduite à la demande de la Direction Générale des Entreprises (ancienne Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services - DGCIS) du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. Cette étude présente le premier état des lieux jamais réalisé de l’industrie française de l’Optique-Photonique, ainsi qu’une comparaison internationale puis une projection et des perspectives à l’horizon 2020. Quelques caractéristiques marquent l’Optique-Photonique :

  • nous constituons un secteur, et non une filière, car nous n’intégrons pas l’ensemble de la chaîne de valeur du composant au produit vendu, de 10 milliards d’euros
  • nous disposons d’un très haut niveau scientifique, gage d’innovations et de développement
  • nous manquons d’ETI et d’intégrateurs
  • la parcellisation de notre secteur le rend peu lisible et nous rend peu efficaces au plan national et international.

 

Avec le CNOP, qui regroupe l’ensemble des structures françaises, l’AFOP est la seule association de portée nationale. Ce constat amène naturellement à une réflexion visant à associer nos atouts en vue d’une organisation nationale suffisamment forte et représentative de l’ensemble du secteur auprès des pouvoirs publics et disposant de moyens et de prérogatives renforcés. Notre qualité de syndicat professionnel indépendant, basé sur des ressources provenant essentiellement de nos cotisations, est naturellement un atout fondamental à préserver.

Un objectif important est d’obtenir le soutien de l’Etat dans quelques domaines identifiés comme porteurs pour notre industrie. Pour cela, le secteur se structure par la création, au sein du CNOP, de Groupes de Travail similaires à ceux de Photonics21.

L’AFOP continue d’assurer la maîtrise d’œuvre de DEFI auprès de ses partenaires, du CNOP et de la BPI. Les actions de coordination et de communication y sont nombreuses et la bonne exécution de ce programme permettra d’envisager une suite.

 

Dans ce contexte porteur pour notre secteur, 11 nouveaux adhérents nous ont rejoints : ARGOLIGHT, AURA, AYASE France, DAMAE Medical, EUROFLUX, FIRST LIGHT IMAGING, PHONOPTICS, NOXANT, PHOTONICS MARKETPLACE, THORLABS et WEEROC. Le syndicat rassemble actuellement 82 adhérents. Les 1000 sociétés manufacturières, distributeurs, intégrateurs et de services de l’Optique-Photonique recensées par l’étude DGE constituent une belle perspective d’avenir pour notre syndicat.

 

Notre développement doit profiter de la diversité de cette base industrielle et s’attacher à en préserver la représentativité. A l’image d’autres secteurs ou filières, l’Optique-Photonique constitue un écosystème qui se nourrit de flux d’activités entre PME, ETI et grands groupes. Pour cette raison, je tiens à ce que notre Bureau soit représentatif de cet indispensable équilibre.

 

Le GIFO, berceau historique de l’AFOP, a été contraint de se concentrer exclusivement sur l’optique ophtalmique, incluant les domaines de la lunetterie et des verres. D’un commun accord, l’AFOP et le GIFO ont convenu de séparer leurs structures dont les fonctionnements étaient restés très imbriqués. Cette nouvelle situation, effective depuis le 1er janvier 2015, donne la liberté à des évolutions futures de l’AFOP mais elle implique de redéfinir une partie des missions des salariés.

 

Ce contexte très dynamique pour la profession en France intervient dans celui très exceptionnel de l’Année Internationale de la Lumière, décrétée par l’UNESCO. 2015 sera ainsi le théâtre de nombreuses manifestations dans le monde et en France. L’AFOP est assez naturellement un membre actif du Comité « 2015, Année de la Lumière en France », avec en particulier la volonté de présenter notre secteur et ses perspectives d’avenir aux jeunes générations et à leur environnement éducatif.

Pour de nombreux scientifiques, l’Optique-Photonique, déclarée Key Enable Technology par la Commission Européenne en 2009, « sera au 21ème ce que l’électronique a été au 20ème siècle ». L’AFOP est aux avant-postes de cet avenir.

 

 

Denis Levaillant,

Président